Le Violon de Grand-mère     ...la musique n'a pas d'âge!

Micheline Molou, écrivaine

Micheline Molou, écrivaine, partage sa biographie avec Le Violon de Grand-mère

 


Je suis  une personne secrète. Mais je veux bien vous raconter  quelques bribes sur mon chemin de baby-boomer…

Ma vie mouvementée a été partagée entre ma douce France – j’y suis née – et le Canada que j’aime comme ma seconde patrie.

Au sein d’une famille nombreuse, j’étais une enfant calme mais volontaire, sans donner des maux de tête à mes parents.  J’ai toujours eu une sainte horreur de la dispute.

Ma famille se déplaçait beaucoup, mon père avait des responsabilités familiales  et professionnelles.  C’est pourquoi à 5 ans je suis à Cornwall en immersion anglaise.   À 12 ans c’est à Vancouver et je découvre alors son site grandiose avec ses immenses arbres centenaires près de la plage. 

Cependant,  je me concentrais sur mes études.  Les langues étrangères  me passionnaient.  J’appris donc l’anglais très jeune, l’espagnol, un peu d’arabe à la fin de mes cours et plus tard l’allemand.  Je passais mon baccalauréat – série langues vivantes - à 18 ans à Strasbourg (France).   Coup de théâtre, je quitte mon pays pour Montréal.  Là, une fille indépendante, j’ai occupé un poste de rédactrice en publicité dans un grand magasin.  Je sortais beaucoup et fréquentais surtout la société anglophone.   J’y ai connu mon premier amour avec tout son lot d’émotions fortes.  Ma jeunesse est  mouvementée, libre et  joyeuse.  Le goût du voyage me pousse à revenir en terre natale.  À 28 ans, Je m’offre un séjour de quatre mois sur la Côte d’Azur.  Je visite les villes d’Antibes, Nice, Cannes, Grasse – bien connue pour l’industrie des parfums – et  Toulon.  Je me promène dans l’Estérel, ce massif cristallin d’une couleur rose incroyable.  La Provence est superbe et la nature d’une beauté à couper le souffle.  De quoi rêver!  Et puis, je fonde une famille en me mariant à Paris.

Pourtant j’aspire à autre chose.  Je retourne au Canada et ma vie change du tout au tout. J’ai rendez-vous avec mon destin quand à 36  ans je rencontre l’artiste Joe Trouillot à Montréal.  Mon existence est encore à nouveau bouleversée.  Il m’initie au show-biz.  Je partage ses confidences, je deviens sa secrétaire en rédigeant ses contrats, j’organise ses déplacements à l’étranger.  Tout en travaillant de 9 à5 !   J’ai une situation importante de traductrice. Je prends un cours en technique de graphisme et donc mon diplôme me permet aussi d’éditer à mon compte des livres.  Alors je      me lance dans l’écriture et l’édition.  

La suite s’écrit maintenant au jour  le jour et me réserve toujours des surprises.  Ainsi, faire la connaissance de la présidente du Violon de Grand-mère, une vraie perle !

Micheline Molou (alias Nathalie Rubrini ©)  

Dans la catégorie Coin des écrivains

Flash sur Joe Trouillot (1922-2015)

L'écrivaine Micheline Molou vous présente une personnalité exceptionnelle, un artiste né sous une bonne étoile avec un talent formidable. D'origine haïtienne, ce chanteur – compositeur – interprète, était fort populaire et très aimé par la communauté haïtienne. Après de multiples…

Lire plus ›

Dépassée la musique?

Francine Poirier Responsable de la musique au collège Regina Assumpta. Loin de nous l'époque où l'on retrouvait un piano dans tous les salons, où toutes les jeunes filles de bonne famille se devaient de savoir jouer un peu de piano ou de violon, où la famille se réunissait pour faire de…

Lire plus ›

Partage de François Marquis - Poème de Voltaire

Voici un magnifique poème écrit par Voltaire sur l'amour et l'amitié, en 1741. Il avait alors environ 48 ans et s'adressait à son cher ami Cideville.

Lire plus ›